Suite à la révélation de sa proximité plus que professionnelle avec Eric Zemmour, sa séduisante conseillère Sarah Knafo a pris une décision pour se protéger des attaques médiatiques. Cette décision lui aurait été inspirée par le polémiste identitaire.

La magistrale de la Cour des Comptes a en effet demandé officiellement le 17 septembre dernier « sa mise en disponibilité à partir du 20 septembre et jusqu’au 30 novembre, période reconductible ».

Elle avait déjà eu vent du dossier qui préparait un sujet Paris Match. Des superbes photos sur lesquelles on la découvre aux bras d’Eric Zemmour en pleine baignade dans le sud de la France ont été diffusées. Leurs gestes affectueux trahissent la nature de leur relation.

Dans sa requête de mise en disponibilité, elle ne fait pas mention de son engagement dans la campagne d’Eric Zemmour qu’elle connait pourtant depuis 2018. Ses grands-parents seraient originaires du même village algérien que les parents d’Eric Zemmour.

A lire aussi  Eric Zemmour, son couple en tourmente, sa réaction pour rassurer Mylène, la mère de ses enfants

Sarah Knafo «vit une phase étrange et doit se protéger des attaques médiatiques, évoquant une renonciation qui lui coûte ».

Il faut dire que le premier président de la Cour des comptes, Pierre
Moscovici, l’a débusquée, et lui aurait reprochée sa proximité avec Eric Zemmour.

L’ancien ministre s’était indigné « que Zemmour osât rendre grâce au maréchal Pétain d’avoir protégé les enfants juifs – «Ma propre mère, enfant, a dû porter l’étoile jaune », lui a-t-il lancé ».
«Je vous comprends», lui aurait alors répondu Sarah Knafo.