Dominique Tapie est présentée comme l’influence en chef de son regretté mari, Bernard Tapie, qu’elle aurait supplié d’éviter les politiques. Il aurait promis, mais n’a pas tenu sa parole.

Celui qui a perdu sa longue bataille contre un cancer généralisé se rendait en effet en secret à l’Élysée durant la crise des Gilets Jaunes, mouvement de protestation apparu en octobre 2018. Bernard Tapie composait déjà avec la maladie.
Ces visites secrètes à Emmanuel Macron ont été relatée par Gérard Davet et Fabrice Lhomme qui publient ce 13 octobre « Le traître et le néant », où les dessous de la présidence d’Emmanuel Macron sont décortiqués.

«Lui, le millionnaire et businessman, semble avoir su trouver les mots pour raconter ces singuliers contestataires venus d’une France inconnue – en tout cas de la macro?nie », affirmant les journalistes du Monde, qui ne semblent pas du tout fans du président de la République, dépeint sous un mauvais jour.

A lire aussi  Laeticia Hallyday, l’appel du pied à David Hallyday, Sylvie Vartan révèle les dessous des frictions

Face au mari de Brigitte Macron, l’ancien patron de l’OM est supposé avoir « décrit la composition hétéroclite des ronds?points tenus par les manifestants, avec ces femmes privées de pensions alimentaires ».
Ces visites auraient été confirmées par l’intéressé.

« Je l’ai vu à l’Élysée, et avec beaucoup de précautions : en cachette, etc », a-t-il indiqué.

« Le traitre et le néant » paraît mercredi 13 octobre chez Fayard.