En attendant son grand retour sur le Rocher, Charlène de Monaco est apparue ultra maigre aux côtés du roi des Zoulous, l’un de ses proches. Une explication a été donnée à sa méforme, et ce ne serait pas liée à son infection dans la zone ORL avec laquelle elle composerait tant bien que mal depuis des mois.

L’épouse du prince Albert de Monaco est apparue en piteux état aux côtés du roi des zoulous dont la succession est contestée. Il a reçu sur les réseaux sociaux le soutien sans faille de la princesse Charlène, qui a surtout intrigué par sa minceur extrême, alors qu’il y a à peine un an elle parcourait 180 kms en vélo marin.

Partie depuis le port de Calvi, en Corse, Charlène de Monaco avait en effet effectué plus de 180?km sur l’eau. Avec son équipe Serenity, l’ex-nageuse sud-africaine de 42 ans s’est imposée au Water Bike Challenge. À son arrivée, elle avait été ovationnée par sa famille dont son mari et leurs jumeaux, présents au Yacht Club de Monaco.

Et aujourd’hui, peu probable qu’elle puisse relever le défi tant elle semble affaiblie, rappelle le magazine la version allemande de « In Touch », qui évoque une autre piste à sa minceur. Il ne s’agit pas de troubles alimentaires, mais des rumeurs d’infidélité visant le prince Albert. Charlène de Monaco aurait du mal à y faire face.

Une piste partagée par une proche, citée cette fois par le magazine Elle. Ces rumeurs seraient crédibles.
« Le simple fait qu’Albert soit la cible de ces attaques la blesse : Tout le monde, ici, pense qu’il n’a pas changé ses habitudes de “butinage” après son mariage. On ne prête qu’aux riches… citez-moi un seul autre prince ou roi en Europe qui traîne ce genre de casserole ? », a déclaré une amie de la princesse.