Si Charlène de Monaco ne s’entend pas particulièrement avec Caroline de Monaco, ce fut aussi le cas de la regrettée princesse Grace, celle qui l’a précédée au statut de première dame.

La mère du prince Albert du prince Albert de Monaco s’était aussi fâchée dès les fiançailles avec sa future belle-sœur, la princesse Charlotte.
Cet épisode est rappelé Sophie Adriansen, dans son livre « Une Américaine à Monaco, où il est question du parcours de la princesse Grace.

« Elle avait commis un premier manquement à l’étiquette en osant proposer à la princesse Antoinette d’être sa demoiselle d’honneur – la future belle-sœur en avait été atrocement offensée », a expliqué l’auteur.

A lire aussi  Eric Zemmour brise le coeur de Bernadette Chirac fragilisée, déballage intime

L’ancienne icône du cinéma « savait que se faire sa place au sein de la famille ne serait pas chose aisée ; elle n’arrivait auréolée que de trophées de cinéma – des trophées d’une criante vacuité comparés aux titres,
aux gloires et aux possessions de la dynastie ».

Beaucoup aussi ont voulu briser le couple de Charlène de Monaco a fait l’ancienne conseillère du prince Albert, Christiane Stahl, auteure d’un livre, où il est question de la vie tumultueuse au palais, présenté comme « l’endroit de l’intrigue et de l’hostilité ».

Des «gestes cyniques et des paroles blessantes» se seraient multipliés pour nuire à l’ex-nageuse.