Brigitte Macron qui avait aussi ses protégés à l’intérieur du gouvernement précédent est réussie à sauver ses préférés.

Et bien sûr le plus visible est Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, qui n’a jamais hésité à montrer son respect pour la première dame


. « Je perçois Brigitte Macron comme la prof idéale. Je me fiche de passer pour un fayot », confirmait-il. Au sein de l’Elysée, l’épouse du président a influencé son mari pour garder Blanquer.

C’est un nouveau succès pour Jean-Michel Blanquer. Non seulement il reste, mais il élargit son portefeuille. Il a été nommé ministre de l’Éducation nationale

D’autre part, D’après une enquête du Journal du Dimanche, c’est juste 44% des Français qui espèrent le voir garder son poste.

« Il a réussi à garder jusqu’au bout la confiance du président Macron et de la première dame, qui l’a toujours soutenu. Il a notamment marqué des points en réussissant à faire revenir, le 22 juin, une forte majorité d’écoliers et d’enseignants à l’école dans un contexte très incertain », selon Le Figaro.

Le choix en 2017 de cet inconnu à ce rôle avait déjà choqués tout le monde. Mais au fil du temps, lorsque Jean-Michel Blanquer est venu à l’Éducation, il s’est avéré plus libéral que prévu.

« Conservateur, mais champion du «en même temps», réformateur mais pragmatique, austère mais grand communicant », d’après Le Figaro.

L’influence de Brigitte Macron est appuyée par : « Le cabinet de la première dame est un vrai poids à l’Elysée, ce qui est nouveau, première dame d’un nouveau genre. Elle aura son mot à dire sur ce qu’elle veut être ».

«Emmanuel Macron avait en tout cas annoncé lors de sa campagne qu’il clarifierait ce statut. Son épouse devrait donc incarner un « rôle public », mais sans être rémunérée par le contribuable (…) On peut ainsi imaginer que l’ex-enseignante s’investira sur des sujets qu’elle connaît bien, comme l’éducation, la jeunesse ou le handicap », ajoutait Elle, La première dame devrait, avec le président, prendre une pause pour se reposer.