La rumeur suivant laquelle Vanessa Paradis aurait abandonné Johnny Depp à Londres a été vraiment propagée sur la toile. Cependant, la chanteuse réplique à ce bruit à sa manière.

En effet, elle était contacté à Londres au tribunal afin d’épauler le père de ses enfants dans le procès qui l’oppose au tabloïd The Sun, contre lequel l’acteur a porté plainte pour diffamation. Cependant, d’après le magazine Ici, précisément dans son édition datée du 31 juillet dernier, la chanteuse aurait été mortifiée par son ex amant avec qui elle a passé quatorze ans de sa vie.

En réalité, tout aurait débuté à partir d’un sobriquet dont Johnny Depp aurait collé à la mère de ses enfants. D’après la même source, il serait plutôt abaissant. Alors à cause de ce surnom, Vanessa Paradis l’aurait rejeté au tribunal. Malheureusement cette rumeur serait non crédible puisqu’à cause des mesures barrières relative à la Covid-19, la maman de Lilly-Rose et Jack Depp n’était pas censée de se déplacer jusqu’à Londres.

Cependant, sa version des faits très attendue à ce procès qui a commencé avec des rebondissements en confidences intimes allant parfois vers l’indésirable, devait avoir lieu par visioconférence, tout comme celui de Winona Rider, avec qui a vécu avec Johnny Depp avant de la rencontrer. Auparavant, les deux femmes avaient déjà confirmé que l’interprète de Pirates des caraïbes n’a « jamais été violent » à leur égard.

« Nous sommes partenaires depuis 14 ans et nous avons élevé deux enfants ensemble. Pendant toutes ces années, j’ai connu Johnny comme étant gentil, attentif, généreux et un père et une personne non violente », avait précisé Vanessa Paradis. Alors, elle s’était étonné des accusations portées par Amber Heard, l’ex-épouse de l’acteur, contre celui-ci.

« Cela ne ressemble en rien au vrai Johnny que j’ai connu, et d’après mon expérience personnelle de nombreuses années, je peux dire qu’il n’a jamais été violent ou violent envers moi », avait indiqué Vanessa Paradis. « Je dirais que vers la fin de ma relation avec mademoiselle Paradis, la mère de mes deux enfants, c’était une période très éprouvante – rompre avec quelqu’un avec qui vous avez été pendant 14 ans et avec qui vous avez eu deux enfants. Je n’aimais pas la rendre triste ni rendre mes enfants tristes », aurait révélé au tribunal Johnny Depp.

« Il y en a tellement au début que j’ai appris à vivre avec », a commenté Vanessa Paradis par rapport à la fausse rumeur suivant laquelle elle aurait rejeté Johnny Depp au tribunal. En effet, elle a rappelé par là même occasion les charges auxquelles elle a dû composée avec tout au long de son enfance. « Le temps ne m’a pas rendu insensible, loin de là », avait-elle ajouté.