La célèbre comédienne, Vanessa Demouy cartonne actuellement sur le petit écran. Après avoir brillé dans la célèbre série diffusée sur TF1, ‘Demain nous appartient’, aujourd’hui, sa notoriété atteint des sommets avec une nouvelle série ‘ça commence aujourd’hui’, dans laquelle, son talent est indéniable.

Si aujourd’hui, sa carrière professionnelle est au sommet, sur le plan privé, c’est une toute autre histoire. Récemment, la ravissante brune est revenue sur son divorce avec Gilles Lellouche, dont la procédure serait très longue, selon l’artiste émérite. Après plusieurs années de mariage, les heureux parents de deux enfants, Sharlie (10 ans) et Solal (18 ans). ont pris la lourde décision de rompre.

«Je ne suis toujours pas divorcée. C’est long le divorce en France mon Dieu ! Je pense que cette expérience commune nous a enrichi de compassion, de compréhension», a-t-elle indiqué, soulignant notamment, qu’elle prenait désormais son rôle de mère, de manière plus sereine, contrairement aux rumeurs, qui ont circulé à son sujet.

« Dans le rapport avec mes enfants je crois que je me fais plus confiance. Je me suis octroyée cette grande folie de me faire confiance et d’essayer de lâcher la culpabilité (…) et de faire confiance à la maman que je suis. Donc ça donne plutôt du positif au quotidien. Mais ils ont toujours un père, une mère : quand on est divorcé on n’est pas déchu de ses droits parentaux donc l’éducation se fait de la même manière, même si on n’est pas d’accord », a-t-elle confié.

Avant de poursuivre : «Avoir des enfants c’est compliqué, mais avoir des enfants séparés l’est encore plus. Je fais aussi bien que je peux avec ce que je suis. Et je pense que mon futur ex-mari pense exactement la même chose». Selon plusieurs sources, les confinements à répétition auraient eu de lourdes conséquences sur leur union.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.