Bien à l’affiche d’Aline, sa dernière réalisation où il est question du parcours de Céline Dion, Valérie Lemercier aurait été rapatriée d’urgence d’un tournage.

« En plein tournage, le quotidien de la comédienne a viré au cauchemar », rapporte Ici Paris dont le propos est conforté par l’actrice elle-même.
S’elle a été rapatriée, ce n’est pas à cause de ses ennuis de santé, mais de mésentente avec certains collègues.

C’était au début des années 90’ sur le tournage du film Les Visiteurs.
« Il y a toujours une espèce de bouc émissaire. C’est devenu moi », a-t-elle confié lors d’un entretien accordé au Monde.

Les scènes qu’elle a tournées ont fortement déplu. Elle aurait été prise pour cible par le réalisateur.
« Ça ne va pas…Tu ne joues pas bien…Tu n’es pas drôle », lui avait lancé le Jean-Marie Poiré.

Ignorée sur le tournage, elle avait demandé à loger avec l’équipe technique et non pas avec les acteurs.
« Toute l’équipe technique était à Carcassonne, et nous les acteurs et actrices, dans un Relais & Châteaux en rase campagne.
Comme personne ne voulait diner avec moi, j’ai demandé à être rapatriée à Carcassonne pour ne pas être seule », précise Valérie Lemercier.
« Un rapatriement d’urgence acceptée par la production qui s’est rendu compte qu’il valait mieux tenter d’apaiser les choses au plus tôt ».

A lire aussi  Laura Smet et David Hallyday, révélation sur un étrange plat familial, le secret dévoilé par une première dame

C’était sur le tournage des Visiteurs réalisé par Jean-Marie Poiré.
Finalement, ce film attirera plus de 13 millions de spectateurs à sa sortie.
Après son succès au box-office, le film est nommé huit fois à la 19e cérémonie des César, pour ne recevoir finalement qu’un César, celui de la Meilleure actrice dans un second rôle, décerné à Valérie Lemercier.