Le monde de la politique en France est encore frappé par un grave scandale qui pourrait créer une grande polémique.

En effet, un homme politique français est inculpé pour viol par un autre homme. En effet, le parquet de Paris a décidé de diligenter une enquête préliminaire face aux très graves accusations dont il fait l’objet.

En effet, Christophe Girard, vit une période spécialement si compliquée ces derniers mois. en fait, il est accusé pour motif viol envers un autre homme. Car ce n’est pas sa première accusation de ce genre. Alors, il est actuellement dans le viseur de la justice. D’ailleurs, plusieurs dépôts de plainte ont été enregistrés à son encontre ces derniers jours.

En fait, une enquête a été diligentée afin déterminer les circonstances des actes honteux dont l’homme politique est accusé. Alors, la justice devra « déterminer si les faits dénoncés sont susceptibles de caractériser une infraction pénale », a déclaré le parquet de Paris.

Et d’ajouter : « Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs de la direction générale de la police judiciaire. Elles s’attacheront à déterminer si les faits dénoncés sont susceptibles de caractériser une infraction pénale et si, au vu de leur ancienneté, la prescription de l’action publique est acquise ».

Par ailleurs, une des victimes a jugé bon de sortir de son le silence, en réalisant un entretien avec à nos confrères du New York Times. En effet, Aniss Hmaid, qui a 46 ans, donne l’impression d’être marqué par cette amère expérience. « Il a profité de ma jeunesse, de mon jeune âge et tout ça pour ses plaisirs sexuels. Ça a détruit ma vie en fait. Aujourd’hui, je me considère comme une terre brûlée », a-t-livré.

Il faut dire que dans ce contexte très électrique, l’homme politique peut s’appuyer sur le soutien de la maire de Paris, Anne Hidalgo, dont il a été l’adjoint durant de longues années. « Dans quelle démocratie vivons-nous où le droit est piétiné par la rumeur, les amalgames et les soupçons ? Tout mon soutien à mon ami Christophe Girard », avait-elle déclaré durant sa campagne à la municipalité de Paris.