Si Sophie Marceau est en train de vivre une période très compliquée touchée par le décès de son père disparu à la suite d’une longue et triste maladie, c’est également le cas de son homme Richard Caillat, terrifié pour la survie de ses théâtres en raison du couvre-feu. En effet, il vide son sac en direct avec le premier ministre Jean Castex.

En effet, le producteur et patron de trois théâtres parisiens est de passage sur le plateau « On est en direct », le nouveau talk-show de Laurent Ruquier sur France 2.

Et il en a profité afin de fustiger le couvre-feu imposé à Paris et dans les grandes métropoles pour enrayer la propagation du Covid-19, fichu virus qui a décimé plus de 30 000 personnes en France.

« On vit dans la terreur », a-t-il lâché, en parlant de la situation des acteurs de la Culture, censés être les grands oubliés de cette crise.

Par ailleurs, cette sortie intervention de l’homme de Sophie Marceau n’a pas été digérée par les cybernautes. Richard Caillat est traité de pleureuse.

 

« Il y a des théâtres en province, sont-ils tous pris ou c’est exclusif de ne jouer qu’à Paris ? », se demande un cybernaute.

« Quelle pleureuse !! Cet égocentrisme est gerbant ! Quand je pense que certains conditionnent des poulets dans des usines et que je vois ce c*n se répandre sans même évoquer les raisons du couvre-feu, j’ai envie du cl**uer ! ».

Quand bien même sa situation professionnelle est délicate, cela n’a pas arrêté Richard Caillat d’être un atout pour Sophie Marceau ruinée par la séparation de son père.

Rappelons qu’il a tiré sa révérence le 3 octobre dernier et ses obsèques intimes ont eu lieu le 6 octobres.