En s’entichant de William Leymergie, Sophie Davant obtient une petite revanche sur Closer, qui affirmait que l’homme idéal décrit dans les colonnes de Gala n’existe pas. La séduisante blonde pensait peut-être déjà à l’animateur de C8.

«La liste fournie par l’animatrice d’Affaire conclue » est longue comme le bras ! », rapportait l’hebdomadaire, avant de rappeler les critères de l’animatrice de France 2.

« Il faut qu’elle puisse l’admirer, qu’il soit brillant, et intelligent, humble, drôle, généreux matériellement, dans le partage et la curiosité de l’autre », avait l’animatrice d’Affaire Conclue.
Elle voudrait que homme ait un «bon rythme de vie, et qu’il soit actif et aime voyager».

À l’époque, cette liste a été moquée par le magazine Closer, qui assurait que son homme idéal n’existait pas.
« Ce n’est pas un amant, c’est la huitième merveille du monde ».
Pourtant, Sophie Davant laissait entendre qu’elle a réussi à le dénicher. « Qui veut dit que je ne l’ai pas trouvé », a-t-elle lâché.
Dans son numéro daté du 22 octobre, la rédaction semble reconnaitre son erreur.

« Peut-être a-t-elle compris que depuis sa séparation d’avec Pierre Sled en 2012 que l’homme de ses rêves était en réalité juste là sous ses yeux ». Mais à l’époque, la place était prise. William Leymergie était en effet mariée depuis 1975 à Maryline, malheureusement disparue en 2020.