Sheila fait l’objet d’une surprenante rumeur qui souligne que son union dans la plus grande discrétion avec Eric Azhar.

Lors d’un entretien accordé au magazine Variation, la célèbre chanteuse s’est confiée avec beaucoup de sincérité sur sa vie personnelle. Depuis de nombreuses décennies déjà, la star serait, selon plusieurs confrères, amoureuse d’Eric Azhar. Ce dernier est célèbre pour être le guitariste du groupe H Taag, qu’il a créé avec Ralph Adam en 2013. Le couple a collaboré ensemble, lors du lancement de la tournée Âge tendre et tête de bois, dans les années 2000.

« L’âge en tout cas n’aura pas été une barrière entre eux, puisqu’Eric Azhar a 18 ans de moins que Sheila. Mais ce qui est sûr, c’est que la mère de Ludovic Chancel a sollicité le musicien pour revisiter ses chansons. Et depuis quelques temps, une rumeur les affirme secrètement mariés. Les amoureux se seraient dit « oui » loin des regards indiscrets », a indiqué un hebdomadaire.

A travers ses confidences, le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur la chanteuse émérite et déclare qu’elle « savoure une seconde jeunesse ». C’est avec une grande transparence que Sheila a livré un lourd secret au magazine Variation. Il faut dire que le journaliste qui l’a interrogée n’a pas tourné autour du pot. « Sur le célibat, j’ai lu que l’on cherchait à vous cacher », lui a-t-il demandé.

A lire aussi  Sylvie Vartan brouillée avec Johnny avant sa mort, sa réponse à Laeticia Hallyday

« Effectivement, c’est une question récurrente », a annoncé celle qui est aujourd’hui très épanouie. « Vous savez, j’ai cinq millions d’amants à la fois. Je suis occupée pour ça en ce moment. Aujourd’hui ce n’est plus une priorité en tout cas … », a-t-elle confié Avant d’ajouter : « Je ne suis plus une idole, je l’ai été… je suis une survivante ! Solitude, oui. C’est quelque chose d’indéniable ».

Lors de cet entretien, celle qui a perdu son fils Ludovic d’une overdose a aussi abordé la différence de traitement entre les hommes et les femmes dans le secteur de la musique en France. « On a pas le droit de vieillir, ni même de penser ou d’exister. À l’heure de la libération de la femme, ça la fout un peu mal ! On a pourtant un peu débroussaillé le terrain dans les années 60 », a-t-elle déploré.

!
D’après la chanteuse de 74 ans, dans notre pays, un « délai de validité est imposé aux artistes femmes », a-t-elle indiqué. Avant de poursuivre : « Si j’étais américaine, je serais traitée comme une diva ». Elle déplore que d’autres femmes stars ne se rebellent pas contre ce système stupéfiant.