Même en appliquant scrupuleusement plusieurs mesures de sécurité, le fils de la reine Elisabeth II, a été infecté par le covid-19, qui a fouetté gravement le monde. Il faut dire que cette annonce a ravagé sa femme Camilia Parker Bowles, qui pensait déjà au pire. En effet, cette dernière avait bel et bien conscience qu’à cause de son âge avancé et de ses antécédents de santé, son épouse était considérée comme une personne « vulnérable » face au covid-19.

En effet, le prince Charles a été aux prises ces derniers mois, avec des situations délicates et à des scandales. Le dernier en date a été publié par la presse anglaise et dévoilé que la princesse Diana, aurait eu une fille cachée. En fait, cette dernière serait tirée de sa liaison amoureuse avec le prince Charles. En effet, elle se nomme Sarah et a désormais 33 ans. D’après la publication Globe, la jeune femme résiderait aux États-Unis.

Par ailleurs, quelques jours avant leur union, la monarque avait exigé un examen gynécologique pour déterminer si la princesse Diana était capable de donner un hériter à la couronne britannique. Alors, le gynécologue qui l’aurait examiné, en aurait saisi l’opportunité pour lui « piquer » des ovules qu’il aurait féconder avec les spermatozoïdes du prince Charles, qui avait lui même passer des examens.

Plus tard, il a implanté l’embryon du couple dans le ventre de son mari. Neuf mois après Sara arrivait au monde.

Il faut dire que de telles rumeurs ne sont pas une nouveauté pour le clan royal. Régulièrement, le clan britannique se retrouve au cœur des rumeurs étonnantes. En effet, la couronne britannique captive, ce qui justifie toutes les allégations qui circulent à leur sujet.

Dernièrement, c’est l’hebdomadaire Globe, qui dévoilait que James Hewitt, un ex officier britannique était le père biologique du prince Harry.

« Les journaux sont récemment revenus sur cette liaison que la princesse, encore mariée à l’époque au prince Charles, successeur de la reine Elisabeth II, a eue avec un officier de l’armée britannique », a relaté le magazine people. En effet, Lady Diana a toujours été honnête et avait révélé publiquement deux avant sa mort, sa relation amoureuse avec cet officier.

En effet, leur idylle avait duré cinq ans et avait débuté deux ans après la naissance du Duc de Sussex. Il est donc peu probable que l’officier soit le père biologique du prince Harry. Malgré des démenti formel, cette allégation fait régulièrement surface à travers la presse internationale, malgré le manque de preuve évident.