Pilier de Bernard Tapie depuis une cinquantaine d’années, Dominique Tapie aurait hérité d’un objet précieux qu’elle ne lâcherait plus depuis la disparition du père de ses enfants des suites d’un cancer généralisé.

Et l’objet en question serait une croix que le « Boss » n’aurait pas lâché durant sa longue bataille contre la maladie, a rappelé le magazine Ici Paris, qui dévoile les coulisses de sa cérémonie d’adieux organisée, sa citée d’adoption.

« Louis, l’une des petits-fils a joué de la trompette, avant que Rodolphe Michaux-Tapie, autre petit-fils, prenne la parole.

« Adieu, Daddy…A jamais dans mon cœur », explique la publication. La cérémonie a été suivie en partie par les caméras de télévision.

Juste avant l’eucharistie, les petits-enfants de Bernard Tapie ont posé « tour à tour des bougies sur le cercueil de leur grand-père ».

«Le pasteur Marcel qui a accompagné jusqu’au bout Bernard Tapie, très croyant, a salué « un modèle de courage et de détermination malgré un parcours jalonné d’épreuves », a-t-il indiqué.

Il explique ensuite que cette croix supposée avoir été récupérée par Dominique Tapie n’aurait jamais été lâchée par le regretté homme d’affaires.

« Depuis un an, nous avons prié ensemble sans jamais lâcher la croix que tu tenais à avoir fermement dans ta main », a ajouté le religieux.
«Je rends hommage à ce que grand chef de famille, à un homme vrai, sincère en son amour pour son prochain…Cher Bernard, tu es exceptionnel, unique ».