Devant les caméras de BFM TV Marine Le Pen a évoqué clairement les sujets relatifs à sa réputation de fêtarde, et celui du temps où elle était folle amoureuse de Patrick Bruel en boite de nuit
En effet, le magazine « Closer » avait affirmé que le chanteur a été dragué par les filles de Jean-Marie Le Pen en boite de nuit.

« Ses filles, Marie-Caroline, Yann, et Marine, ont dragué Patrick Bruel dans un cabaret de Saint-Germain dès près », a relaté l’hebdomadaire qui se fonde sur une confidence du journaliste Claude Askolovitch.

En fait, les filles de Jean-Marie Le Pen « vampaient un Patrick Bruel médusé au Don Camilo pour l’enterrement de vie de jeune fille de Marine », a-t-il poursuivi.

Alors, celui qui serait maintenant en relation avec Clémence, une jeune femme de 27 ans officiant dans la communication n’a pas réagi à ce sujet.

Par ailleurs, Marine Le Pen a corroboré son image de fêtarde, qu’elle assume complètement, dans à l’occasion de l’émission de Ruth Elkrief sur BFMTV ce samedi 19 septembre.

« Je ne vais plus dans les boîtes de nuit comme j’allais quand j’étais jeune », a cependant tenu à souligner la candidate à la prochaine élection présidentielle.

« Il y a un temps pour tout. Il y a un temps pour faire la fête, pour être inconscient », a ajouté celle qui serait désormais un coeur à convoité
« Il y a un temps pour faire des enfants, pour les élever. Et puis un temps pour s’occuper un peu de soi », rajoute la politicienne.