Le magazine Public revient sur la relation qu’entretien le rappeur avec son amante.

En effet, ladite publication a montré les deux tourtereaux en balade dans les rues de Paris. Ahelya Randriambolaina, qui travaille dans une agence de conseil en stratégie numérique, est présentée comme la femme de sa vie. Et d’après le magazine Public, le rappeur se prépare à faire le grand pas.

En effet, les deux derniers sont ensemble depuis la nuit de temps, dans l’atelier d’Orelsan qu’il a emménagé en 2013 en habitation. « La déco est faite de bric et de broc. Tout est mélangé et mis bout à bout : rien ne va vraiment ensemble. Il y a des meules récupérées chez mes parents, des meules achetés sur des brocantes comme des fauteuils de bureaux à roulettes », avait-il livré dans les colonnes du magazine Côté maison en 2016.

« Mais maintenant, ma copine s’est installée chez moi et elle essaye d’harmoniser l’ensemble », avait-il ajouté. Toutefois, Orelsan est opaque à propos de sa vie personnelle. « J’ai toujours fait en sorte de préserver ma vie privée », avait indiqué dans le journal Matin lerappeur qui venait de fêter ses trente-huit ans le 1er août dernier et dont les bans de mariage étaient affichés à l’hôtel de ville de Caen, sa ville natale, a mentionné le magazine Public.

Alors, pour le journal Ouest-France, un peu plus tard dans la journée du 24 juillet, les bans avaient été enlevés. « Tout comme Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit il y a deux ans, les futurs mariés ont sûrement obtenu le retrait de l’affichage de leurs bans. Un cas de figure possible grâce à une dispense demandée auprès du Procureur de la République pour le motif de « notoriété de l’un des futurs époux qui susciterait un éventuel trouble à la tranquillité et l’ordre public inscrit au Code civil », a précisé le site Public.

Soulignons qu’Orelsan et sa belle Ahelya vivent en couple depuis dix ans. « On s’est rencontrés sur MSN bien avant, à l’époque de mon premier album. On n’est pas sorti ensemble tout de suite. Tout le monde nous dit qu’on se ressemble. Elle est assez calme, on vient du même coin, je suis content de rentrer à la maison, pour retrouver quelqu’un avec qui je suis bien », avait-elle confié en 2018 dans Le Parisien.

Par ailleurs, Aurélien Cotentin, de son vrai nom, a dû vendre aux enchères certains de ses disques d’or et de platine afin de venir en aide aux hôpitaux de France, en première ligne contre le coronavirus, qui a décimé plusieurs personnes dans le pays et contraint les populations à un isolement forcé de plusieurs mois.