Si Charlène de Monaco est négligée par sa belle-famille, surtout par sa belle-sœur, Caroline de Monaco, son retranchement, c’est toujours son clan biologique. En effet, ce seraient ses soutiens forts dans cette situation, et ses remparts contre l’isolement qu’elle ressentirait parfois au Rocher.

En effet, Paris Match l’a corroboré dans un long dossier, où il parle du quotidien de la première dame du Rocher depuis le début de sa belle relation avec le prince Albert.

Loading...

En fait, sa belle-famille, notamment Caroline de Monaco, ne lui aurait pas rendu la vie facile et aurait troublé son intégration. Alors, l’ainée des Grimaldi aurait souhaité que son frère épouse une femme riche.

« L’ultime refuge est toujours sa famille biologique », précise la publication, soulignant que Gareth, le frère cadet de Charlène de Monaco, est installé sur le Rocher depuis son mariage.

Par ailleurs, la femme du prince Albert de Monaco « délègue les missions qui lui tiennent à cœur.

« Après s’être essayé à la restauration rapide sur le port, cet ancien coach sportif s’est lancé, avec son épouse britannique, dans l’intermédiation et le sponsoring », est-il indiqué.