La populaire actrice Nathalie Baye serait aux prises avec une période délicate depuis ces derniers jours. En effet, l’année 2020 n’a pas bien commencé pour la comédienne émérite. Entre ses ennuis cardiaques qui l’ont obligé à être hospitalisé d’urgence en début d’année et le confinement qui a eu une forte influence sur son mental, Nathalie Baye a passé des mois sans joie.

Dieu merci, une très yeuse nouvelle est venue réjouir son quotidien. En effet, sa fille unique, tirée de son histoire avec Johnny Hallyday est enceinte. Laura Smet va dans les jours à venir goûter aux joies de la maternité pour la première fois. D’ailleurs, l’accouchement serait attendu pour octobre…

En fait, le magazine people France Dimanche vient de publier un dossier très documenté sur Nathalie Baye et donne des nouvelles inquiétantes à son sujet. En effet, celle-ci serait très angoissée pour la grossesse de sa fille. Surtout qu’elle a parfaitement conscience que Laura Smet revient de loin et qu’elle a connu des épisodes terribles jusqu’à avoir des idées suicidaires.

Dernièrement, la sœur de David Hallyday a décidé de se confier sur cette période angoissante de sa vie. « J’ai commencé à sortir beaucoup la nuit et j’ai rencontré de mauvaises personnes. Dans ces boîtes on lutte contre l’ennui, en buvant et n se voir proposer certains produits », a livré Laura Smet qui a après vécu une terrible descente aux enfers.

En ce jour, la jeune femme s’est refaite sa vie et attend avec impatiemment la naissance de son premier enfant. Mais cela n’arrête pas les sources de stress brisée parfois son quotidien. En effet, Laura Smet et sa mère seraient angoissées à l’idée qu’il arrive quelques choses au nouveau-né, à cause de l’épidémie de covid-19 qui a sévèrement sévit le pays.

Vu que les cas de contamination sont augmentés. Depuis le déclanchement de la crise sanitaire, le bilan est très lourd. On dénombre plus de 32 000 personnes tuées par le covid 10 en France.

Par ailleurs, il y a peu, Nathalie Baye a rompu son silence afin de protéger l’intimité de sa fille qui serait tourmentée par les paparazzis. « Je suis désolée, j’enlève le commentaire, car la presse de merde (désolée pour la grossièreté), n’arrête pas de sortir des imbécillités, ils sont extrêmement pénibles avec ma fille … », a noté la mère qui envisage, à tout prix préserver sa fille pendant sa grossesse.