Malgré quelques frictions avec Eric Zemmour, l’homme qui partage sa vie depuis 39 ans, Mylène C s’occuperait du quotidien de leur société Rubempré dont le polémiste est administrateur. Mais il serait de plus en plus inaccessible. Il serait placé dans une sorte de bulle par sa conseillère Sarah Knafo.

C’est la piste évoquée par le magazine « Le Point », qui se base sur le portrait qui est consacré à l’humoriste par Geoffroy Lejeune, journaliste à Valeurs Actuelles, ‘Une élection ordinaire’.

Il est notamment question des intentions de l’ancien polémiste de C News pour 2022.
Quelques anecdotes ont été relayées.
Eric Zemmour est « interrompu par un rendez-vous avec un mystérieux haut fonctionnaire qui devait lui transmettre des informations sur un sujet technique ». C’était en 2015. Le polémiste préparait déjà sa candidature.

A lire aussi  Karine Le Marchand proche de Renaud Musolier – son nid douillet dans le sud dévoilé (photo)

« Dans l’histoire, une jeune énarque fait son apparition : « On a dit qu’il était marabouté par une petite cour et qu’il avait perdu la boule. La raison tenait peut-être à la présence et à l’influence de Sarah Knafo, jeune énarque de 27?ans, conseillère d’Éric et grande ordonnatrice de ce début de campagne.», explique Geoffroy Lejeune, qui ne précise pas si cette influence est positive ou négative.

Leur complicité semble en tout cas avoir fait imploser son couple avec Mylène C, la mère de ses trois enfants.

D’après le magazine Closer, il aurait demandé le divorce cet été, bien avant que leurs liens soient affichés en Une de Paris Match.