La crise sanitaire en lien avec l’épidémie du covid-19 a changé en complètement nos mœurs. En effet, la covid-19 a eu des conséquences graves depuis son apparition en début d’année et s’est propagée rapidement rien qu’en quelques mois. En clair, les conséquences sanitaires et financières sont catastrophiques.

En effet, plusieurs entreprises ont été obligées de fermer la porte et licencier de nombreux salariés. L’avenir est devenir incertains pour plusieurs personnes, obligées de vivres dans la précarité. La majorité se sont retrouvés soudainement sans aucun revenu pour satisfaire à leur besoin.

Dans cette situation très tendu, une multitude de compétitions sportives et concerts ont été annulés pour des motifs de sécurité. En effet, le monde de la télé tourne aussi au ralenti et réfléchi à proposer des émissions sans le public afin d’éviter les risques d’infection.

Loading...

Pendant cette période de crise, le fils de Michel Sardou, a lancé un appel de détresse. Celui qui a une carrière éloquente, a dû être aux prises avec de graves tracas d’argent. Etant donné qu’il n’était pas « intermittents du spectacle », il n’a eu le droit à aucune aide. Une situation qui a créée de graves ennuis au sein de son couple. Mais il s’est fait un engagement à ne rien attendre de son illustre père.

« Et sinon pour les artistes (qui ne sont pas intermittents comme moi), on fait comment ? Sans tournage, sans théâtre, sans festival, sans aide et avec toujours les mêmes charges à payer », a-t-il posté sur Instagram. Peu importe la situation financière à laquelle il doit affronter, il se fait un engagement à ne pas réclamer la fortune son célèbre père. « Celui qui me dit demande de l’argent à ton père, je lui donne une claque virtuelle », a-t-il noté sur Instagram.

Cette situation aurait dévasté, Michel Sardou, qui se fait beaucoup de souci pour lui. « Le pauvre, il en bave. Il gagne très peu, il continue, il fait des lectures … », a déclaré le chanteur émérite, qui estime que le gouvernement à sa part de responsabilité. En tout cas, il était franc avec ses mots vis- à-vis du gouvernement d’Emmanuel Macron.

« Ce dispositif spécifique pour accompagner, le secteur des arts, de la culture, du confinement prolongé, permettra de bénéficier d’une sécurité complémentaire », a dévoilé Franck Riester, ministre de la culture, qui a été infecté du Covid-19.