Le présentateur de 77 ans est au centre d’une curieuse rumeur, révélant qu’il serait en passe de mourir. Selon plusieurs magazines, sa santé serait fortement dégradée, mais dieu merci il n’a pas été infecté par le coronavirus.

C’est un autre souci de santé qui a érodé la santé du présentateur de « Vivement Dimanche ».

Selon le journal Le Parisien, Michel Drucker a été hospitalisé la semaine dernière pour un ennui de cour. En effet, l’opération avait pour but d’éviter un horrible infarctus. L’époux de Dany Aval a subi une grosse intervention chirurgicale au niveau du cœur. Une intervention dont il a l’habitude, car il y a trois ans, il avait été opéré pour le même tracas de santé. D’après les spécialistes, cette opération avait objectif à « déboucher les artères coronaires dont le rôle est de vasculariser le muscle cardiaque ».

« Heureusement, l’intervention chirurgicale de Michel s’est bien passée. Il est combatif et le moral est bon », a précisé le responsable de France 2. Ce dernier a livré des nouvelles apaisantes sur le présentateur. En effet, son état a créé plusieurs demandes de la part de ses milliers fans sur la toile.

« Les pontes de la chaîne ont expliqué qu’ils lui laisseront le temps qu’il faudra », a déclaré le magazine people « Ici Paris ». En effet, Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions a dévoilé qu’il lui faudra plusieurs mois de convalescence. Son retour devrait prendre du temps…

« Cet accident survient après une période compliquée, marquée par la perte de plusieurs proches, notamment son ami Guy Bedos », a déclaré la publication, qui indique que « sa vie est devenue un désert ». En effet, beaucoup de ses potes, ont quitté ce monde.

Par ailleurs, le magazine people « Closer » a déclaré qu’il aurait été atteint par un staphylocoque contracté quelques jours avant chez son dentiste. « Les symptômes touchant l’animateur de Vivement Dimanche ressembleraient à ceux d’une grosse « grippe qui se prolonge. Il souffrirait de frissons, de douleurs articulaires, de transpiration excessive, d’essoufflement et de maux de tête », a relaté l’hebdomadaire.