Après une séance de sport comme à son habitude, Michel Drucker ressent comme une gêne à respirer, ce qui l’aurait poussé à consulter le jour même son médecin.

Verdict : une crise cardiaque était se préparait et il l’aurait évitée de justesse !

C’est ce qui a été rappelé par la revue « France Dimanche » où il est question de présentateur préférée des français et surtout de son aventure avant, pendant et après son intervention chirurgicale.

D’après ses médecins, il aurait été placé dans un coma artificiel afin de lui éviter plusieurs conséquences néfastes. Une situation pendant laquelle l’animateur vedette de France 2 se serait senti abandonné.

En effet, sa fille Stéphanie et son épouse Dany Saval n’étaient pas autorisées à rester auprès de lui en raison des mesures sanitaires et restrictions en rapport avec le coronavirus.

« S’il n’avait pas régi à temps, une crise cardiaque aurait risqué de mettre fin à ses jours dans les semaines qui suivaient » peut-on lire un peu plus loin dans l’article.

D’après la revue « Closer », ce serait plutôt une infection qu’il aurait chopée chez son dentiste, aboutissant à ce que l’on appelle dans le jardon médical, une endocardite infectieuse. Une sorte d’inflammation de l’endocarde secondaire à une infection bactérienne.

Une chose est sûre, Michel Drucker irait mieux et serait toujours en période de convalescence à l’hôpital Georges Pompidou.

« Son retour à l’antenne ne serait donc plus programmé » est-il conclu dans la revue people.