Le célèbre animateur de France 2, Michel Drucker vit une période très compliquée. En effet, son opération du coeur qui a duré plus de huit heures a été un véritable électrochoc, pour l’animateur le plus âgé du petit écran. Aujourd’hui, il croque la vie à pleine et n’hésite pas à consulter à chaque fois qu’il doute sur sa santé.

D’autant plus que le mari de Dany Saval a frôlé la mort durant son opération. « Quand on m’a opéré, j’avais déjà plus de 78 ans. Je pensais que je ne m’en sortirais pas. Je pensais que j’allais y laisser ma vie. J’ai pensé aussi que je serais handicapé. Et j’ai pensé que je ne ferais plus jamais mon métier. Mais j’ai un mental très fort. Comme j’ai fait beaucoup de sport dans ma vie, c’est ce qui m’a sauvé. », a-t-il confié.

Avant de poursuivre : « Si j’avais eu dix kilos de plus, bu de l’alcool, fumé, etc., les chirurgiens ne m’auraient pas opéré. Ils ont été obligés de le faire parce qu’il n’y avait pas d’autre solution, mais ils savaient qu’il y avait un risque que je me réveille handicapé. Au moment d’y aller, il y a eu des périodes où j’étais plus que découragé, et puis j’ai décidé de me battre comme un sportif. ».

L’animateur de 78 ans a décidé d’écrire un livre pour retracer cette aventure à la fois extraordinaire mais tellement terrifiante, où il a bien cru à plusieurs reprises, qu’il ne sortirait jamais la tête de l’eau. « De mon malheur, j’ai décidé de faire un challenge. Je me suis dit : je vais m’en sortir. Je referai mon métier. Mais objectivement, je ne pensais pas que je le referais si tôt, parce qu’après une opération comme ça, à mon âge, il faut un an ou deux pour s’en remettre. », a-t-il annoncé.

Avant d’ajouter : « J’ai fait ce livre en hommage aux chirurgiens, en hommage à l’hôpital public, en hommage aux aides-soignantes, aux infirmières. Je savais que si je m’en sortais, je referais ce métier que j’aime beaucoup. ». Aujourd’hui, son livre intitulé Il faut du temps pour rester jeune est un best seller, ainsi que son nouveau livre ‘Ça ira mieux demain’, qui s’est vendu comme des petits pains.

Connu pour être hypocondriaque, Michel Drucker passerait son temps libre chez les médecins à la moindre l’alerte. Il a annoncé récemment qu’il ne comptait pas lever le pieds concernant sa carrière professionnelle et a révélé que si sa santé lui permettrait il aimerait prendre sa retraite à 90 ans.