Ça fait maintenant environ un an passé que tout vivrait au drame dans le clan royal britannique alors que tout avait l’air de très bien marcher à l’époque pour tout le monde.

En effet, on se préparait à célébrer la naissance d’Archie, le premier fruit d’amour de Meghan Markle et de Harry lorsque tout a commencé à déraper. Dans le secret du clan royal, tout allait en réalité mal.

D’après les propos de Meghan markle, le clan aurait voulu à ce qu’elle soit manipulable et à se plier à leurs injonctions que ce qu’elle était ce qui a occasionné de grosses dissensions.

Il faut dire que ces dissensions sont devenues si graves que le couple a jugé bon de prendre une décision qui était alors étrange à ce temps-là et qui a depuis fait polémique dans la presse et les magazines.

En effet, cette décision, c’est le Megxit qui a fait vraiment souffrir le clan royal britannique et qui a lancé la guerre entre le couple et le reste du clan durant des longs mois.

La guerre relancée
Alors que la situation avait l’air de s’apaiser, tout est reparti en quelques jours à propos de ce que l’on pourrait qualifier l’affaire de la lettre parue dans le Mail on Sunday.

Alors qu’elle était encore dans la famille, le journal avait en effet diffusé sans sa permission une lettre que Meghan Markle expédiait à son père. Dès qu’elle a abandonné le clan, elle en a donc profité pour emmener le journal en justice.

Cependant d’après certaines confidences de dernières minutes, la fuite mystérieuse concernant la lettre pourrait sortir de Meghan Markle en personne, une situation au minimum étrange au vu du procès en cours.

Mais à en croire les avocats du tabloïd, c’est la piste qu’ils privilégient pour le moment. L’objectif aurait alors été de gagner la confiance auprès de la population comme victime de la part de Meghan Markle.