Après une discrétion de plusieurs mois, Meghan Markle et le prince Harry se sont rendus à New York, et leur objectif ne serait pas louable. Ce serait un coup de griffe contre les Cambridge, plus particulièrement le Prince William.

L’héritier Windsor voudrait prouver qu’il est mieux que son frère ainé, héritier en second du trône britannique.

Cette piste est livrée par Angela Levin, une spécialiste des têtes couronnées, et auteure d’un ouvrage consacré au Prince Harry.

Citée par le Daily Star, elle a critiqué les Sussex pour avoir participé à des « engagements pseudo-royaux », dix-huit mois après avoir quitté Blighty –
( Les Britanniques, les Canadiens et d’autres soldats du Commonwealth appelaient l’Angleterre Blighty) – «  pour la côte ouest ensoleillée », en invoquant leur désir de vivre loin des projecteurs ».

A lire aussi  Eric Zemmour poussé par Sarah, sa pièce maitresse qui rêve de devenir première dame, Mylène oubliée

En réalité, le second fils du prince Charles aurait toujours été jaloux du prince William et a provoqué une séparation pour tenter de le prouver.
« Harry a toujours été jaloux de William et il veut prouver qu’il est meilleur, plus fort, et il pensait sérieusement qu’il ne pouvait le faire qu’en se séparant ».

Le prince Harry et Meghan Markle ont fait leur première apparition publique ensemble depuis la naissance de leur fille Lilibet, occasion pour eux de rencontrer le maire de New York Bill de Blasio.