C’est l’an dernier que la sortie du prince Harry et Meghan Markle de la famille royale est devenue effective. Et aujourd’hui, les membres de la famille royale, en particulier le prince Charles, héritiers de la couronne britannique, s’en voudraient.

Leur approche avec la duchesse du Sussex était une immense erreur, a révélé l’historien Robert Lacey dans son ouvrage « Guerre Royale » (éd. Albin Michel). Ce livre très documenté sur la famille royale est bourré d’anecdotes.

Le magazine France Dimanche a repris quelques extraits de cet ouvrage et rappelle l’erreur de stratégie du prince Charles, qui a pourtant été frappée par la force de frappe et par la radicalité de sa future belle-fille.

A lire aussi  Dominique Tapie, que va devenir la femme de Bernard Tapie, criblée de dettes ?

Et aujourd’hui, il regretterait que le palais n’ait pas pris « la mesure
de sa personnalité entreprenante, libre et, surtout, militante ».

Les membres de la famille royales « auraient dû la canaliser en lui confiant un véritable projet dès son arrivée dans le clan. La jeune femme qui, dès
ses 11 ans, était déjà une fillette volontaire doublée d’une protestataire n’aurait sans doute pas quitté le royaume, emmenant le petit-fils de la
reine avec elle ».
Cette erreur serait à l’origine du départ de Meghan Markle de la famille royale.