Heureusement Laura Smet n’a pas chaude à l’idée de diner avec Stéphanie de Monaco ! Le risque aurait été les choses prennent une allure violente entre les deux qui ne donnent pas l’impression de voir les choses de la même manière. La raison est déterminée !

En effet, si l’actrice de 36 ans, qui attend impatiemment son premier enfant, est ravie par l’interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques, on ne peut pas dire la même chose pour la sœur cadette du prince Albert de Monaco.

« Enfin », a écrit sur sa story « Instagram » Laura Smet, qui a relayé un article de 20 Minutes, partageant la déclaration de la ministre de la Transition écologique sur la fin « progressive » des animaux sauvages dans les cirques.

Cette décision n’est pas partagée par Stéphanie de Monaco, qui a poussé un coup de gueule dans les colonnes de « Nice-Matin ».

« Ce sont des membres de la famille. Ils ne sont pas dressés ni maltraités, ils sont juste aimés. Nourris. Choyés », a précisé la princesse Stéphanie de Monaco.

Par ailleurs, la sœur du prince Albert a tenu à monter au créneau pour défendre les gérants de cirques, « qui ne prennent pas de vacances, qui vivent pour leurs animaux. ».

En effet, elle qualifie carrément cette décision gouvernementale d’une erreur monumentale.

« J’ajoute qu’en France, tout le monde a le droit de travailler. Ou alors, il faut empêcher les agriculteurs de se faire de l’argent avec l’élevage.

Empêcher aussi le tiercé, parce que là aussi, c’est de l’exploitation animalière. Il faut tout interdire, et non pas seulement s’acharner sur les familles de cirque. Le cirque a changé, il vit avec son temps. Si l’on veut s’occuper de la condition animale, alors il faut s’en occuper complètement », a-t-elle lâché.