Isolée au Cap Ferret depuis la naissance de petit Léo, de sa relation avec Bernard Tapie, Laura Smet risquerait d’être agacée par une décision de Brigitte Macron.

La première dame a redonné sa chance à Mimi Marchand, a patronne de Bestimages, une agence de paparazzi, quelques mois après sa sortie de prison. Elle serait sortie en juillet dernier.

Cet été, l’actrice et comédienne avait moqué sa mise en examen pour subornation de témoin et association de malfaiteurs dans le cadre de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

« Bon week-end », a-t-elle lancé, moqueuse sur sa story Instagram, où elle partageait un article de presse, annonçant ces ennuis judiciaires de la conseillère du couple présidentiel.

Brigitte et Emmanuel Macron ont un contrat d’exclusivité avec Bestimage. « Cela permet de mieux maîtriser leur image, le choix des photos qui circulent sur eux. Quand ils sont victimes d’une paparazzade, ils font appel à un photographe de l’agence, ils sont sûrs, ainsi, d’avoir des clichés plus avantageux ».

A lire aussi  Karine Ferri, « liaison » avec Nikos Aliagas, ferme mise au point de l’animateur fou de Tina Grigoriou

Et d’après LCI, Michèle « Mimi » Marchand a fait son grand retour puisqu’elle a été chargée d’organiser l’accueil presse de la messe d’hommage à Bernard Tapie, en présence de Brigitte Macron et Nicolas Sarkozy. Le journaliste insiste sur ses liens avec l’Elysée.