Depuis la fin de la guerre qui l’opposait avec sa belle-mère Laeticia Hallyday autour de l’héritage de Johnny, Laura Smet a l’air d’être plus libre, plus tranquille, comme elle confirme. « On ne vit qu’une fois », a-t-elle lâche. En effet, ses gueulantes poussées contre sa belle-mère, elle ne les regrette pas, mais qu’à cela ne tienne, elle a avoué quelques bêtises.

« On ne vit qu’une fois », souligne l’actrice de 36 ans durant une entrevue accordée à Télé Magazine, où elle présente « La Garçonne », la série de France 2, où elle incarne trois rôles.

« On essaye tous de progresser, on fait des bêtises, on travaille sur soi, on ne peut pas censurer sur tout », a-t-elle glissé, une allusion faite à ses gueulantes contre sa belle-fille, des coups de sang qui ont finalement atteint leurs objectifs. Alors, la veuve du Taulier avait été contrainte de négocier.

En effet, la fille de Johnny Hallyday, qui attend de son premier fruit d’amour, parait maintenant plus calme, et sa priorité désormais est de se focaliser sur sa carrière et sa vie familiale. Alors, la guerre d’héritage serait derrière elle.

Et lorsqu’il on lui a questionné sur ce qu’elle ferait si elle était un homme, Laura Smet déclare qu’aucun changement ne sera opéré d’autant plus qu’elle tente déjà « faire la même chose » que s’elle était un homme.