Chaque année des agriculteurs et agricultrices non mariés viennent chercher et, les plus fortunés, rencontrent l’amour dans l’émission proposée le lundi soir sur M6. En effet, c’est le programme animé par Karine Le Marchand, L’amour est dans le pré. En fait, le concept est frugal : en début d’année, les portraits des agriculteurs et agricultrices sont montrés, et leurs prétendants et prétendantes reçus par la présentatrice leur rédigent des lettres qu’ils ouvriront plusieurs semaines plus tard afin d’opter pour leurs préférés.

En effet, l’émission regroupe toutes les années des millions de téléspectateurs, critiques ou conquis devant les producteurs qui ouvrent leurs cœurs. En effet, c’est ainsi que parmi les treize agriculteurs de la saison 15 de L’amour est dans le pré, se trouve un homme au cœur affectueux qui se prénomme Florian. Alors, éleveur de vaches allaitantes en Nouvelle-Aquitaine, Florian est devenu paralytique à la suite d’un accident en 2001.

En fait, se livrant à un magazine, ce dernier a rappelé sur cet horrible tragique qui a chamboulé sa vie. Alors, tout débute en 2004, lorsqu’un arbre lui tombe dessus, lui fracassant « trois vertèbres ». Six ans après, sa vie a changé après un autre terrible accident, bien plus sérieux cette fois. « Il s’est retrouvé paraplégique après cette chute d’arbre sur ses jambes », révélait Télé 7 jours en mars dernier.

« Un accident qui a fait fuir amis et potentielles amours », précisait un autre média. « Quand j’ai compris que le tronc allait me tomber dessus, j’ai couru. C’était trop tard », s’est rappelé Florian. Comme relatait Le Parisien, Florian a été amené à l’hôpital de Limoges où on lui a vissé « des broches et une plaque dans le dos ». « On m’a annoncé que les vertèbres D12 et L1 étaient pétées et la moelle osseuse sectionnée », avait déclarait l’agriculteur.

Par ailleurs, jugé comme un « éternel optimiste », celui qui se déplace désormais en fauteuil roulant indiquait que « ça aurait pu être pire (…) A 20 cm près, j’étais mort. On relativise beaucoup de choses après ça… ». Florian n’est pas mis malaise par le fauteuil. « Ma philosophie a changé, on ne voit pas la vie de la même façon, on relativise plus la chose », déclarait-il.

Et quand Karine Le Marchand lui a demandé si tout marchait chez lui, il n’a pas manqué à répliquer : « Tout fonctionne ». Voulant vivre une belle idylle d’amour, Florian était à la recherche d’une femme ayant entre 25 et 35 ans, blonde, brune ou autre. Cependant, en assistant à L’amour est dans le pré 2020, l’agriculteur redoutait les « speed datings ». « Se confier à quelqu’un qu’on n’a jamais vu, wahou » a-t-il lâché.