Le bruit de couloir évoquant que Laeticia Hallyday et Pascal Balland projettent d’adopter un enfant ensemble semble se tasser.

En effet, l’ex mannequin n’envisageait pas d’avoir un troisième enfant. Le contraire de ce que disait la rumeur propagée au début du mois de septembre par le magazine Oops essentiellement, Laeticne compte d’agrandir sa famille ou avoir un enfant avec le restaurateur. Du moins, pas pour le l’instant.

Oops l’affirmait cependant sur le point d’adopter un «petit Johnny» avec le restaurateur. Mais le magazine Public qui a aussi ouvert ses colonnes sur l’ex mannequin ce mois de septembre, l’affirme très prise par la vente de sa villa des Pacific Palissades. Celle-ci devrait lui permettre de repartir sur des bases nouvelles avec son fiancé.

«C’est le havre où elle a construit sa vie de famille avec Johnny. Mais il est temps pour la veuve du Taulier de tourner la page. Elle se sépare de sa maison de L.A.», commente la publication. Il s’agit d’une propriété d’une superficie de 1000 m2 habitable comprenant «plusieurs salons, une immense bibliothèque, un bar sur mesure, des suites, une salle de jeux, ainsi qu’une salle de cinéma ou encore un studio d’enregistrement».

En réalité, les clichés de la villa mise en vente pour la somme de 15 millions de dollars, ont été postés sur le site de Coldwell Banker Realty et les visites ont déjà débuté. La demeure lui couterait, selon les révélations de Closer, « la bagatelle de 17 500 euros en assurance et impôts fonciers (sans compter les frais d’entretien) ».

«Pour permettre à son homme de se sentir plus à l’aise, elle avait délaissé durant leur séjour à Saint-Barth, l’aile principale de la villa Jade en s’installant dans un bungalow qu’elle n’avait jamais occupé avec le chanteur », expliquait le site
LeGossip qui évoquait que Pascal Balland l’avait rejoint au mois d’août sur l’ile où ils se sont rencontrés il y a un an.

Après plusieurs mois séparés l’un de l’autre, à cause de l’épidémie du Covid-19, lui à Paris et elle à Los Angeles, la ravissante blonde est de retour en France fin juin. Après la signature de l’accord mettant fin à la guerre de succession qui l’opposait à ses beaux-enfants, elle a pu passer à autre chose. Lors de l’entretien qu’elle accordait à Paris Match au mois de juillet, elle livrait ne pas résister à l’idée de s’établir un jour ailleurs qu’à Los Angeles.