De retour de Paris où elle a retrouvé Jalil Lespert à l’occasion de l’hommage rendu au Taulier à l’AccorHotel Arena, Laeticia Hallyday a été chagrinée par une nouvelle fois.

Et cette fois, il ne s’agit du faux-bond de ses beaux-enfants, Laura Smet ou encore David Hallyday, ou du petit tacle d’Eddy Mitchell, mais des ennuis judiciaires de son père, André, une nouvelle fois condamné.

Le patriarche du clan a été rattrapé par les ennuis judiciaires pour une affaire d’excès de vitesse avec son bateau, a rapporté « La Provence ».
Les faits jugés cette semaine à Marseille remontent à l’été 2020 à Ramatuelle dans le Var.

A lire aussi  Alain Delon en plein calvaire, rendez-vous raté avec Jean Paul Belmondo

André Boudou a écopé d’une amende délictuelle de 375 euros, qu’il avait déjà payé. Les juges l’ont donc rappelé à l’ordre.

Laeticia Hallyday serait réjouie que son illustre père ce soit calmé depuis qu’il a refait son grand retour dans sa vie, et aurait même, d’après le magazine «Closer», donné son aval à sa relation avec Jalil Lespert, l’homme qui partage sa vie depuis octobre dernier.

« C’est dire si l’entourage de la jolie blonde croit dur comme fer à cette nouvelle idylle », a glissé la publication, qui dévoile de superbes photos familiales.