Éloignée depuis quelques semaines de Jalil Lespert, occupée avec le tournage de son dernier en Croatie et en Suisse, Laeticia Hallyday vivrait « un calvaire ». Elle est supposée vivre très mal cette distance.

« Je vis un véritable calvaire », aurait déclaré la séduisante blonde à ses proches.

D’après le magazine people, cet isolement, la maman de Jade et Joy en aurait déjà fait l’amère expérience l’an dernier en pleine crise sanitaire.
« Seule sans véritable projet en perspective en attendant l’ouverture des frontières, Laeticia Hallyday broie du noir, a commenté la publication.

Et de rappeler que le véritable calvaire, ce n’est pas avec Jalil Lespert qu’elle le vit, mais du vivant de Johnny Hallyday, « connu pour ses soirées jusqu’au bout de la nuit, pour se coucher à l’aube et son attirance pour les choses destructrices, qu’il appelle lui-même « la destroyance ».

A lire aussi  Yoann Gourcuff a aussi le Covid – Séparation forcée avec Karine Ferri

Il aurait martelé à Laeticia Hallyday, la mère de ses cadettes : « C’est parce que je suis un rockeur ».

« Une chance qu’il ait eu peur des piqûres et ne se soit jamais laisser tenté par l’héroïne, bien qu’il ait eu, dans son entourage et à une période de sa vie, des personnes consommatrices », est-il indiqué.

Laeticia Hallyday avait déjà eu l’occasion de se livrer sur les addictions de son regretté mari, qu’elle a réussi à apaiser. Il a été chargé de manière radicale.