C’est sans doute l’un des événements majeurs qui a attiré l’attention du monde en ce début d’année 2020 et cependant, il y a eu pas mal des événements importants durant la première partie de cette année.

En effet, le Megxit a donné un sacré coup de pied dans la fourmilière et a permis au monde de découvrir un terrible dysfonctionnement de la royale britannique à jour. Un mauvais fonctionnement que ce clan essayait pourtant de masquer.

Pour ceux qui ne savent ce que veut dire le terme « Megxit », il s’agit tout simplement du souhait de Meghan Markle et de Harry de quitter la famille royale.

Cependant, le couple n’a pas seulement décidé à quitter la famille, ils ont catégoriquement jeté un énorme pavé dans la mare en déclarant publiquement les motivations de ce départ qui s’est fait à grand bruit.

En réalité, la cause principale de ce départ, c’est que la famille royale n’apprécierait pas du tout Meghan Markle et que les rapports se seraient profondément dégradés ces derniers mois.

Les raisons sont enfin trouvées.

Il faut dire que l’ambiance n’était clairement pas au beau fixe. On ne savait toutefois pas l’élément déclencheur qui avait engendré tout cela et donc enclenché la procédure du Megxit.

Il faut dire que ces raisons, la presse britannique semble enfin les avoir trouvées et vous vous en doutez, elles font la Une des journaux et des magazines dans ce pays. Alors, tout remonte de la cérémonie de baptême de Archie.


En effet, à ce moment là, Elizabeth II et le prince Philip n’auraient même pas effectué le déplacement pour assister à ce premier grand événement de la vie de leur petit fils. Une décision qui aurait fortement agacé Harry et Meghan Markle.

S’ils avaient argué sur des rendez-vous impossibles a annulé, ils auraient en faite évité cet événement pour ne pas rencontrer Meghan markle qu’il jugerait alors incertaine et qui les gêné au plus haut point.