Marine Le Pen est présentement très angoissée pour sa fille, Mathilde Chauffroy, qui vient de vivre une tragédie.

En effet, cette dernière était face à un vrai cauchemar. En plein milieu de la nuit la jeune femme était victime d’une agression, à son domicile. . Elle aurait eu la peur de sa vie.

En effet, assaillants étaient venus cambriolés son domicile de Bougival pendant la nuit du 17 au mardi 18 août, d’après nos confrères du Parisien. « Vers 2 heures du matin, elle a été réveillée par les aboiements de son chien qui ont fait fuir le monte-en-l’air » annonçait le journal. La famille Le Pen se serait réuni au plus vite pour réconforter la jeune fille, manifestement très touchée par la situation.

« Le malfaiteur avait escaladé la grille de la propriété avant d’entrer dans la maison en utilisant la porte d’entrée, laissée ouverte. Il est parvenu à s’emparer du sac à main de la jeune femme contenant sa carte bancaire et ses papiers d’identité. La victime a aussitôt prévenu la police qui a réalisé les premières constatations et relevé les traces et indices sur les lieux. », Rapportait la publication.

Et d’ajouter : « Le sac a été retrouvé dans la matinée de ce mardi par les policiers, non loin du domicile de la jeune femme, avec tous les objets de valeur qui se trouvaient à l’intérieur. » Avantageusement, il y a eu plus de peur que de mal. Au vu de premiers éléments, rien d’autre n’a été dérobé.

Nos confrères du Parisien se sont questionnés si « Le voleur savait-il qu’il était en train de cambrioler le domicile de la fille d’une personnalité politique de premier plan ? ». Seule, l’enquête en cours pourra nous en dire plus.

D’autant plus qu’il ne s’agit pas de la première agression dont fait objet la fille de Marine Le Pen. Il y a de cela quelque mois, elle a été hospitalisée, suite à une violente attaque. « Une bagarre avait alors éclaté, le jeune homme avait été roué de coups ainsi que sa cousine. La fille de la présidente du RN avait ainsi reçu plusieurs coups de pied et de poing au visage et au corps et dû être transportée à l’hôpital. » À révéler le journal.

Et d’ajouter : « Les assaillants avaient écopé d’une peine de 15 mois de prison, dont 8 mois ferme pour violences volontaires en réunion et en état d’ivresse ». Bien qu’elle soit très présente sur les réseaux sociaux, sa mère Marine Le Pen demeure très discrète sur ses enfants.