Kate Middleton et le Prince William ont fait une apparition remarquée en Irlande du Nord, une belle opportunité pour la duchesse de balayer délicatement les rumeurs de grossesse. Elle a affiché une silhouette ultra fine.

La cause de sa minceur est précisée par le magazine australien New Idea, qui reprend un bruit déjà évoqué par le magazine Globe.
Ce ne serait pas des troubles alimentaires dont auraient aussi souffert la regrettée princesse Diana.

Kate Middleton aurait hérité de sa mère, Carole Middleton, une maladie de nerfs.

Il s’agit « d’une maladie de nerf », une maladie génétique dont souffrirait aussi sa mère ou encore sa sœur cadette Pippa.

A lire aussi  Albert de Monaco, encore des soucis avec Charlène, une étrange action qui crée le confusion

« Ça doit être une maladie plutôt génétique », dont « la gravité est minime » a assuré un expert, faisant état d’une forme très rare d’une neuropathie périphérique.

En plus de cette perte de poids, cette maladie dans sa forme très grave est supposée provoqué une certaine faiblesse, un engourdissement et des douleurs, « généralement au niveau des mains et des pieds ».
Une certitude lors de ces dernières sorties publiques, l’épouse du Prince William ne semblait si démunie et souffrante, et affichait en revanche un sourire à toute épreuve.