Soudain, tout a changé. Kate Middleton et le prince William, en couple depuis une quinzaine d’années, ne peuvent plus le nier. Une rupture brutale avec les traditions.

Avec leurs manières chaleureuses et amusantes, les Cambridge, très souvent présentés comme les piliers de la monarchie, auraient amorcé une rupture avec les traditions, estime le spécialiste dans les têtes couronnées, Grant Harrold, qui a aussi travaillé durant de très nombreuses années en qualité de majordome pour la famille royale.

Il prend la parole dans un entretien accordé au média britannique The Express, où il précise la nature de ce changement.

Traditionnellement, il est interdit aux membres de la familiale royale d’avoir un contact avec physique les personnes venant à leur rencontre.

A lire aussi  Albert de Monaco se crispe, Charlène impliquée dans une périlleuse guerre de succession en Afrique

« La règle est toucher, mais pas toucher », précise cet observateur avisé de la famille royale, rappelant que la reine n’a jamais été photographié serrant un enfant dans ses bras.

« Cela n’a tout simplement pas été fait », a insisté déclaré Harrold.
Et de se réjouir que les jeunes membres de la famille royale ont réussi à en finir de cette ancienne tradition. Ce serait en partie grâce
au prince William et Kate Middleton, qui seraient plus expansifs en public.
«C’est très bien. Cette évolution va dans le bon sens », a-t-il expliqué.