Le Prince William et Kate Middleton s’octroient une nouvelle sortie publique à Londres, un face à face avec des écoliers locaux. Et cette leur manière douce est perçue comme une réplique aux méthodes tyranniques de Meghan Markle.

Le point de rupture entre les Cambridge et la duchesse de Sussex a été précisé par l’historien Robert Lacey dans son ouvrage « Guerre Royale » qui vient de sortir en France aux éditions Albin Michel.

C’était suite au comportement tyrannique de l’épouse du Prince Harry avec le personnel Kensington Palace.

« Dès l’instant où il a appris ces accusations de harcèlement, William a appelé Harry et ils ne se sont pas compris. C’est là que Kate et William ont commencé à se méfier de Meghan, et que William a évoqué le fait que Meghan pouvait avoir un plan », a-t-il expliqué dans un entretien accordé à Madame Figaro.
Depuis, l’objectif de Kate Middleton et le Prince William seraient de trancher en public avec ce comportement et de marquer cette différence.

A lire aussi  Albert de Monaco père d’une ado brésilienne – Le prince invoque l’immunité diplomatique, fin de débat

Ils se montraient si doux et lisses dans leur approche, a souligné le média britannique The Express qui revient sur leur rencontre avec les écoliers à Kew Gardens à Londres pour l’événement Generation Earthshot.

Le couple royal a été rejoint par le maire de Londres Sadiq Khan, le présentateur de télévision et explorateur Steve Backshall et la double championne olympique d’aviron Helen Glover.

Les invités, les étudiants de l’école Heathland à Hounslow ont participé à une série d’activités amusantes dans le cadre d’une initiative éducative inspirée par le prix Earthshot du prince William.