Alors que le présenter de TF1, Jean-Luc Reichmann tente de donner une bonne impression depuis quelques mois en public, en coulisse sa vie serait fortement chamboulée. En effet, l’heureux papa de six enfants a fait face à une période notamment délicate et vivrait avec frayeur.

En effet, le magazine people France Mag a réservé un dossier sur le présentateur des « 12 coups de midi » et livre des nouvelles très angoissante. D’après la publication, il aurait été aux prises avec une terrible agression, qui l’aurait vivement touché. En fait, tout s’est déroulé très vite, et Jean-Luc Reichmann ne s’y attendait pas du tout.

Néanmoins, à l’intérieure du journal, on apprend que si Jean-Luc Reichmann est frappé par une violence, c’est indirectement. En effet, c’est Philippe Monguillot, conducteur de bus, disparu après avoir exigé à un groupe d’individu d’arborer leur masque avant d’entrer dans le bus. Cette remarque n’a pas été digérée par les agresseurs, qui l’ont malheureusement frappé à mort.

Loading...

Par ailleurs, une situation qui a créé l’indignations générale. Plusieurs personnalités se sont mobilisées afin de soutenir le clan du conducteur et dévoiler les violences gratuites au sein du pays. C’est aussi le cas de Jean-Luc Reichmann, qui a rédigé un message plein de sens, dans lequel il révélait son incompréhension et son dégoût de ce qu’est devenue la société aujourd’hui.

« Une famille brisée au nom de quoi ?! Je suis bouleversé par tant de violence et de lâcheté. Je continuerai à me battre à vos côtés tant que je le pourrai, et à dénoncer toute forme de violence », a noté Jean-Luc Reichmann sur Instagram, où il est très présent.

Pour preuve, les témoins qui ont assisté à la tragédie, donnent des témoignages terrains « J’ai vu le corps du conducteur de bus tomber la tête la première entre l’arrêt de bus et l’automate où l’on prend les tickets. Il est tombé sur le dos. Quelqu’un a dit : « Il est mort ! », a livré un témoin, apparemment très heurté par ce qu’il a vu.