Jean-Jacques Goldman est un auteur-compositeur-interprète à succès. Pourtant, il a connu un début de carrière compliqué. Au début, plusieurs maisons de disques l’ont rejeté et l’ont même insulté. Cet article vous en dit plus !

« Casse-toi, c’est de la mer*e ! Cette semaine, Jean-Jacques Goldman s’est confié sur la période où il a été mis à la porte. Les détails …
Jean-Jacques Goldman viré, les révélations déchirantes. Mercredi dernier, C8 a diffusé le premier épisode de son émission intitulée « Dans le cœur des Français ». Chaque semaine, l’émission révèle l’une des stars préférées des Français. Cette fois-ci, c’est au tour de Jean-Jacques Goldman de revenir sur sa carrière de chanteur. L’émission met également en lumière sa vie privée avec sa femme, Nathalie.

1 Jean-Jacques Goldman à l’honneur sur C8.
2 Un chanteur délaissé.
3 Jean-Jacques Goldman, au cœur de 40 ans de succès.
4 Le magasin familial.
5 L’aventure en solo.
6 « Je ne suis pas mon interprète préféré ».

Jean-Jacques Goldman à l’honneur sur C8.

Jean-Jacques Goldman ! Vie personnelle et sentimentale, départ mouvementé des Enfoirés, succès éternel, l’interprète de « Puisque tu pars » a tout vu au cours de sa carrière. Mais ce qui a le plus marqué l’artiste est sans doute ses premiers pas dans le monde de la musique.

Lorsqu’il propose sa première chanson, « Gros câlin blues », à Anne Marie Batailler, il est repéré par Marc Lumbroso. Ce dernier devient son futur producteur. Très vite, il propose des chansons composées par Jean-Jacques Goldman à d’autres chanteurs, sans succès. Personne ne veut travailler avec lui.

Un chanteur délaissé.

Si personne ne veut de Jean-Jacques Goldman en tant que compositeur, il décide d’utiliser ses talents de chanteur. Malheureusement, le chanteur Jean-Jacques Goldman est une fois de plus rejeté par les maisons de disques.

Comme il le souligne : « Ils m’ont dit : les gars qui chantent avec une voix haute comme ça… Il y a déjà Balavoine, il n’y en aura pas d’autre ». Et le principal intéressé d’ajouter : « Ils m’ont dit que c’était de la merde* ».

Une défaite cuisante pour les deux hommes qui ont finalement trouvé le succès un an et demi plus tard. Aujourd’hui, Jean-Jacques Goldman a composé pour les plus grands artistes tels que Johnny Hallyday, Céline Dion, Patricia Kaas et bien d’autres.

De plus, il est très populaire auprès du public français. Preuve que dans la vie, il faut parfois persister pour réussir !

Jean-Jacques Goldman, au cœur de 40 ans de succès.

Le chanteur aura 70 ans le 11 octobre prochain. L’occasion d’un portrait que C8 diffuse ce mercredi 15 septembre à 21h15, sur celui que les Français continuent de désigner comme leur personnalité préférée.

« L’idée de devenir chanteur ne m’avait jamais effleuré », avouait Jean-Jacques Goldman dans une interview au début des années 1990. Avec plus de 30 millions de disques vendus au cours de sa carrière, le chanteur est « une star qui n’a jamais voulu l’être », affirme le documentaire « Dans le cœur des Français » proposé par C8.

Le portrait évoque son enfance à Montrouge, Taï Phong – le groupe qu’il a rejoint en 1975 – puis le lancement de sa carrière solo au début des années 80.

Le magasin familial.

Celui qui travaille encore dans le magasin familial d’articles de sport connaît son premier succès avec Il suffira d’un signe. Les ventes de cette chanson décollent après une apparition dans l’émission « Champs-Élysées » de Michel Drucker.

Plus tard, l’auteur-compositeur-interprète signe Quand la Musique est bonne, Comme toi, Au bout de mes rêves, Envole-moi, Encore un matin, Je marche seul.

Une véritable « Goldmania » commence. « Il était au sommet de sa gloire entre 1984 et 1987. À cette époque, il était exactement ce qu’il ne voulait pas être », raconte Éric Jean-Jean, l’animateur de RTL.

Jean-Jacques Goldman lui-même rappelle dans une interview que « star » veut dire « vedette », une vedette qui par définition est loin des gens. « Donc je ne suis pas une star », conclut-il.

Le documentaire s’attarde également sur l’écriture du chanteur. « C’est un mec qui est à l’écoute de l’air du temps », explique Éric Jean-Jean.

Au lieu d’en faire des articles ou des films, il en fait des chansons. Son succès ne se dément pas quand, au début des années 90, il forme le trio Fredericks-Goldman-Jones.

L’aventure en solo.

Un groupe avec lequel il vend encore plus de disques que seul. Il a finalement fait le chemin inverse », explique Didier Varrod, directeur musical de Radio France.

Il explique que les artistes commencent souvent en groupe avant de tenter l’aventure en solo et, si cela se termine par un succès, ils font rarement marche arrière, de sorte que la lumière ne soit que sur eux.

« Encore une fois, cela correspond à l’attitude qu’il avait dès le début, à savoir que la musique se fait en groupe, elle se partage », ajoute-t-il. Par la suite, Jean-Jacques Goldman sort deux autres albums sous son nom : En passant (1997) et Chansons pour les pieds (2001). Il arrête de se produire en 2002 après une tournée à guichets fermés.

« Je ne suis pas mon interprète préféré ».

Au fil des années, le chanteur Jean-Jacques Goldman a également mis ses mots au service des autres.

Pour ne citer que quelques exemples, il a écrit Je te promets ou L’Envie pour Johnny Hallyday, Pour que tu m’aimes encore pour Céline Dion ou encore Il me dit que je suis belle pour Patricia Kaas.

« Ce qui m’intéresse, c’est de faire des chansons. Donc à partir de là, je cherche l’interprète le plus adapté qui aidera le plus la chanson.

Je ne suis pas mon interprète préféré. Il y a des chansons que j’aime chanter, mais quand Johnny Hallyday chante L’Envie ou Je te promets, j’ai l’impression que la version que je pourrais faire serait peut-être un peu moins puissante que la sienne », a-t-il expliqué sur le plateau de « Nulle part ailleurs ».

Jean-Jacques Goldman a été le chef d’orchestre des Enfoirés pendant de nombreuses années, une formation qu’il a quittée après une longue période de travail avec les Restos du cœur. Il a quitté la troupe en 2016. Par la suite, le chanteur s’est installé à Londres avec sa famille. Aujourd’hui, il vit à nouveau à Marseille, après avoir passé quatre ans outre-Atlantique.