Douze ans après la disparition de son fils Guillaume à l’âge de 37 ans, Gérard Depardieu se livre sur la mort dont il ne craint pas sur TF1.

En effet, l’acteur est l’invité principale de la séquence de Audrey Crespo-Mara, « Sept à Huit » sur TF1, entrevue la plus regardée du Paf avec 4 millions de téléspectateurs chaque semaine.

En fait, c’est une nouvelle phase de la tournée destinée à la promotion de son livre « Ailleurs ».

Précisons que la femme de Thierry Ardisson est réjouie de la recevoir sur le plateau.

« Il en impose, évidemment ! Physiquement d’accord, mais c’est bien au-delà de ça. Quand il vous accueille chez lui, il vous sent immédiatement, vous transperce, et dit clairement ce qu’il pense », a-t-elle déclaré à son sujet », soulignant que le fameux acteur n’est pas le type à s’encombrer de convenances.

« Il n’a aucun filtre », déclarait par ailleurs Audrey Crespo-Mara, qui a passés du bon temps cet été à Saint-Tropez. En effet, les clichés ont été diffusés par Voici.

Alors, la journaliste qui désire également de recevoir Brigitte Macron était donc réjouie d’accueillir sur le plateau de son émission Gérard Depardieu, questionné surtout sur la mort et la vieillesse.

« Il n’y a rien de déshonorant quand tu vas dans des Ehpad. Avant, il n’y avait pas d’Ehpad, avant les vieux restaient dans le village », a-t-il souligné. « Mais moi si un gamin me met dans un Ehpad, je me barre” ».

Par ailleurs, celui qui était en couple avec Carole Bouquet confirme qu’il ne craint pas la mort.

« Plus t’en as peur, plus elle s’approche de toi, plus c’est douloureux. Il vaut mieux attendre. Assumer une éternité ? Quelle chiotte ! », décide-t-il.