L’humoriste, qui assure actuellement la promotion de son disque, a reçu une terrible attaque sur France Inter. En effet, Cyril Hanouna est allé à sa rescousse. Gad Elmaleh vient de lancer un opus en hommage à Claude Nougaro. Cependant, le comédien a été vivement taclé dès les premiers jets. En réalité, plusieurs l’ont accusé, une fois encore, de plagiat. On se rappelle que pendant l’année 2019, Gad Elmaleh a été notamment taclé après des publications de la chaîne YouTube CopyComic, engendrée par un cybernaute anonyme.

S’ils ont été plusieurs humoristes en France à être indexés, surtout Tomer Sisley, Michel Leeb ou encore Michael Youn, suite aux ressemblances étonnant entre certains de leurs spectacles et ceux d’artistes canadiens et américains, c’est notamment Gad Elmaleh qui en a le plus souffert. Et durant plusieurs mois, il avait conservé le silence sur le sujet.

« Oui, je me suis inspiré de gars, oui, j’ai chopé ça. Voilà, au moment où le stand-up arrivait, avec ma génération, on s’est inspiré des Américains », avait-il après révélé. Cependant il parait que cela n’ait pas suffi. Car cette fois-ci encore, pour son disque en hommage à Claude Nougaro, Gad Elmaleh est inculpé d’avoir plagié.

Tant sur France Inter, une parodie sur ces inculpations a été proposée. Si l’humoriste n’y a pas commenté, Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs n’ont pas attendu son autorisation pour le défendre. En effet, le présentateur de Touche pas à mon poste a d’abord assimilé cette parodie à « une catastrophe ». En effet, ses chroniqueurs après lui n’ont pas hésité à commenter.

Pour Géraldine Maillet, il va falloir « porter plainte » car il est question de « diffamation ». Gilles Verdes, pour sa part, s’en est attaqué à la chaîne. « Moi ce qui me gêne profondément c’est que c’est le service public (…) Franchement ce n’est pas drôle du tout, ces gens se prennent pour des élites, ils méprisent les gens populaires, ils me font honte », a-t-il déclaré.

« France Inter n’a jamais été tendre avec nous (…) Pour moi c’est inadmissible. C’est vraiment mon frère Gad. Et quand cet humoriste aura le talent de Gad Elmaleh, et la carrière de Gad Elmaleh… on en reparlera », a terminé le présentateur de C8, qui a souligné avoir lui-même été plus d’une fois victime des attaques de France Inter. En effet, Gad sait clairement vers qui se tourner si le besoin se faisait manifester.