Comme les enfants de la famille princière de Monaco, Raphaël, le fils que Gad Elmaleh a eu de sa relation avec Charlotte Casiraghi, la fille de la princesse Caroline de Monaco, serait interdit de télé. La crainte serait qu’il perde son libre arbitre.

Cette éducation stricte aurait été imposée par la princesse Grace, croit savoir le magazine Gotha, qui reprend sa salve sur la télévision.

Cette confidence de la grand-mère de Charlotte Casiraghi est extraite du livre A conversation with… Princess Grace and Pierre Salinger.

Ses méthodes éducatives ont été précisées. La regrettée princesse Grace était allergique à la télévision et en précisait la raison.

« Ce n’est pas parce quelque chose est possible que c’est souhaitable. Ce n’est pas parce que la télévision existe qu’elle doit être allumée en permanence et que tout le monde doit la regarder », a-t-elle indiqué. Quand vous voulez lire un livre ou voir un film, vous choisissez le film, vous allez acheter le livre. La télévision est là et vous en perdez votre libre arbitre ».

A lire aussi  Ingrid chauvin, nouvelle hospitalisation, les poumons sont touchés

L’avenir de Raphaël risquerait par ailleurs de diviser Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh et pour cause ! Ce dernier le premier « humoriste monégasque ».

«Je l’ai amené au Comedy Club, au Panam, à Paris, club où je fais quelques apparitions de temps en temps pour rôder. Je lui ai montré le métier et il comprend l’humour, le décalage entre la réalité et l’humour. Mais c’est tout », a-t-il déclaré.

Charlotte Casiraghi verrait en son fils ainé philosophe.
« Que nul, étant jeune, ne tarde à philosopher », avait-elle rappelé, en citant Epicure, dans le cadre du lancement du programme « Les Jeunes philosophent ».