Même si Mylène C ne semble pas partager l’engagement politique de son mère, Eric Zemmour, candidat non déclaré à la présidence de la République, au quotidien, elle serait l’un de ses piliers. Elle aurait d’ailleurs été à ses côtés lorsqu’il a fait face à ses juges pour incitation à la haine raciale.

Ce soutien, le magazine « Public», qui revient dans son numéro daté du 24 septembre sur la proximité plus qu’amicale d’Eric Zemmour et sa séduisante spin doctor Sarah Knafo est alimentée.

« En fin de journée, Éric Zemmour passe chez sa conseillère très spéciale pour…se changer.

Avec Sarah, il ne prend jamais de veste, espérant coucher avec elle sur le papier ses plus beaux projets », ironise la publication.

De son côté Mylène, l’avocate partageant sa vie depuis près de 40 ans préfère faire montre de discrétion. Elle n’aurait jamais apporté de soutien public à l’engagement politique du polémiste. En revanche, « lorsqu’il comparaissait pour incitation à la haine », elle était présente.

A lire aussi  CÉLINE DION, DÉCISION DIFFICILE – ELLE EST TRÈS ANXIEUSE !

Un parallèle est fait avec Sarah Knafo, « prête à prendre tous les coups politiques pour soutenir son favori », qu’elle connait depuis de nombreuses années.
Eric Zemmour serait un ami de sa famille. D’après Paris Match, leurs grands-parents respectifs seraient originaires du même endroit en Algérie. Ils seraient tous deux d’origine berbère.
« Devenu proche, le journaliste a assisté en 2019 à l’enterrement de son
frère. Il l’a poussée à présenter le concours
de l’Éna, cette consécration que lui a échoué
à obtenir », précise la publication.