L’ambition d’Eric Zemmour et sa séduisante conseillère Sarah Knafo pourrait être freinée par d’anciennes déclarations. Son avenir politique serait incertain. Au moment opportun, elles seraient exhumées.

D’après Paris Match, la magistrate de la cour des comptes de 27 ans aurait
« de l’ambition pour deux ». Contrairement à une affirmation de Voici, elle ne rêverait pas d’être première dame, à la place de Mylène, l’avocate spécialisée qui partage la vie du candidat putatif à la présidentielle depuis 39 ans. Elle se verrait secrétaire générale de l’Élysée.

« À un ami qui la taquinait récemment en soulignant qu’elle était
bien jeune pour devenir secrétaire générale de l’Élysée, elle a adressé illico la copie des décrets qui ne fixent aucune limite d’âge pour ce poste…
Magistrate à la Cour des comptes depuis sa sortie de l’ENA, en 2019 (promotion Molière), elle a déjà un pied dans la politique », explique Paris Match.
Mais d’après le magazine Le Point, qui se base sur le portrait que Geoffroy Lejeune, journaliste à Valeurs Actuelles, consacre à Eric Zemmour, celui-ci serait inquiet de ses propos anciens.

A lire aussi  George Clooney et Brad Pitt « interdits » de soirées arrosées par Amal, qui sort les griffes

« Éric se sait prisonnier de certaines déclarations passées qui firent son succès de polémiste et l’entravent au moment de devenir un politique », précise l’auteur.
La nature de ces déclarations n’a pas été précisée.