Les révélations sur sa vie sentimentale, et l’éventualité de son divorce avec Mylène, la mère de ses enfants pour se rapprocher de sa séduisante conseillère comme le révélait « Closer », n’aurait aucun impact sur la popularité d’Eric Zemmour.

La polémiste d’extrême droite, candidat non déclaré à la présidence de la République, a eu l’opportunité de mesurer que son image publique est intacte au Grand Palais de Lille, où un meeting était organisé. Sa spin doctor Sarah Knafo serait à la manœuvre.

Eric Zemmour dont le divorce aurait été refusé par sa femme depuis 39 ans a pris la parole devant 1 500 personnes, « conquises » par son discours.

«Il faut arrêter l’immigration illégale et légale », a déclaré celui qui marche sur les plates-bandes de Rassemblement National. Et il a d’ailleurs reçu le soutien de Jean-Marie Le Pen, le fondateur de Front National. Un coup de griffe !

A lire aussi  Eric Zemmour « humiliant » avec Mylène, la femme de sa vie, son image en prend un coup

« Si Eric est le candidat du camp national le mieux placé, bien sûr, je le soutiendrai », a-t-il déclaré, une annonce qui a réjoui le principal intéressé.

« J’accepte tous les soutiens, tous les soutiens me font plaisir ».

D’après Paris Match, sa séduisante conseillère de 28 ans serait convaincue que « l’histoire toque à leur porte et qu’ils ont le devoir de sauver la France, la nation. Aucune dérobade possible,
Zemmour a plus d’ardeur que Guaino ».
« Elle lui apportera sa fougue et son réseau : jeunes de l’Institut de formation politique, école financée par l’ultralibéral Charles Gave,
camarades du syndicat étudiant de droite Uni, militants de La Manif pour tous et de l’association L’Œuvre d’Orient », a indiqué la publication.