Selon un biographe royal, la reine Elizabeth, serait dégoûté de ne pas pouvoir se montrer et surtout de ne pas aller à la rencontre des britanniques. Elle serait en effet insatisfaite de rester isolée au château de Windsor.

En effet, après avoir totalité 68 ans de règne, la reine Elizabeth est obligée de faire une pause. Et cette dernière commence en avoir assez d’attendre.  En confinement avec le principe Philip, 99 ans, dans le château de Windsor, elle n’aime pas du tout cet isolement forcé qui l’a conduit loin des événements royaux londoniens et de ne pas aller à la rencontre des Britanniques. Lors d’une d’un entretien dévoilé par le média britannique Express ce samedi 27 juin, le journaliste et biographe royal Phil Dampier confie : « Je suis sûr qu’elle est extrêmement malheureuse à cause de cette situation mais elle n’a évidemment pas d’autre choix. »

D’après lui, elle « a toujours dit qu’elle a besoin d’être vue pour être considérée comme une force puissante, et que se cacher ne serait pas une bonne chose. ». En espérant que la situation sanitaire se débloque, la monarque réagi calmement et s’adresse aux Britanniques en vidéo, notamment lors d’un discours historique prononcé le 5 avril.

Un anniversaire en quarantaine

Il sied de noter que depuis le début son confinement, la reine Elizabeth n’a effectué qu’une sortie en public, et sous haute surveillance. Alors, le 13 juin dernier, accompagnée de membres de sa garde royale, elle a fêté ses 94 ans avec une cérémonie militaire dans les jardins du château de Windsor. Habituellement, la parade appelée Trooping the Colour a lieu face au Buckingham Palace, devant une famille royale au complet. Le prince Charles, héritier du trône qui a été infecté par la Covid-19 en mars, a pris l’a représenté pour commémorer les 80 ans de l’appel du 18 juin à Londres, au côté d’Emmanuel Macron. Si la reine Elizabeth est contrainte de rester recluse, elle peut s’appuyer sur ses héritiers pour la représenter valablement.