En pleine promotion de son dernier ouvrage « Le Dictionnaire de ma vie », coécrit avec son fils, Eddy Mitchell a utilisé le terme « surprenant » afin de désigner Brigitte Macron, tout en affirmant être aimable à son égard et son époux.

En effet, le chanteur s’est livré au cours d’une entrevue livrée à Paris Match, où il était surtout question de ses convictions politiques.

« De Gaule est un escroc. A cause de lui, je me suis fait tabasser à la Bastille par les CRS, juste parce que je rentrais chez moi », a-t-il lâché. « C’était une époque bénie en France, il y avait alors du travail pour tout le monde ».

Et pourtant, l’artiste de 78 ans n’a pas retiré sa carte d’électeur, « quand » il fallait « voter contre, plutôt que pour ».

Moi, je lui souhaite bonne chance à la petite mère Macron. Je ne lui veux pas de mal », a-t-il lâché. Pas sûr que terme soit aimé.

Par ailleurs, l’ami de Johnny Hallyday ne pense pas mourir, et s’est même lancé dans la préparation d’un nouvel opus. « Mais tout s’est arrêté avec le confinement, on ne pouvait plus enregistrer. J’ai écrit des choses sur l’amour moderne, ces mecs qui tabassent leurs femmes par exemple », a plaisanté Eddy Mitchell, qui ne pense cependant pas revenir sur scène.

« Je n’en ai pas vraiment pas envie. Je pourrais chanter un soir, éventuellement deux. Dès le troisième, je sais que j’en aurais marre. Donc, je passe mon tour. Sans regrets. », a lâché l’artiste.