Discrète depuis la disparition de Bernard Tapie qu’elle a soutenu depuis toujours, Dominique va devoir épauler bientôt ses petits-fils qui prendront la relève. Le clan Tapie est loin d’être éteint.

C’est ce que rappelle le magazine Voici qui consacre aussi un dossier à la disparition du regretté homme d’affaires. Mais cette fois, il n’est pas question de l’avenir de sa veuve et ses héritiers. Sa veuve est supposée criblée de dettes. Protecteur de sa famille, Bernard Tapie aurait sans doute tout prévu. Mais aucun détail ne serait livré publiquement.

« Une dynastie en marche », titre le magazine Voici, avant de rappeler la composition du clan Tapie.

Le regretté ancien ministre de la Ville est père de quatre enfants nés de ses deux unions, Nathalie et Stéphane avec Michèle Layec, et Laurent et Sophie avec Dominique.

«Il leur a transmis ses passions : le business, le sport ou la chanson », poursuit la publication pour laquelle cela ne fait aucun doute, « ses neuf petits-enfants et son arrière-petit-fils prendront la relève », sans doute dans les affaires.
Se sachant condamné par le cancer, Bernard Tapie aurait sans doute mis à l’abri les siens et laissait entendre dès 2018 que la succession aurait été réglée, et avait même invité à l’époque les héritiers de Johnny Hallyday aux discussions.

A lire aussi  Dominique, la femme de Bernard Tapie sans toit, privée de son domicile parisien par les créanciers

« Au lieu de les pousser vers un accord, pour qu’ils se retrouvent […] il y a celui qui est partisan de Laura qui tape sur Johnny, l’autre qui est partisan de Johnny qui dit Johnny il a déjà donné, déplorait l’homme d’affaires sur BFM TV. « Me*de ! Johnny il est mort ! N’accentuons pas les problèmes issus de son décès […] Ils se partagent ce qu’ils ont à se partager ».

À ses yeux, il est normal que David Hallyday puisse « continuer de vivre avec le goût Hallyday dans son cœur », tout comme il est normal que Laeticia Hallyday, « qui s’est tapé un garçon pas facile à vivre pendant des années, […] ait une responsabilité ».