Affecté par le cancer Bertrand-Kamal, qui par malheur a fini par le tuer, Denis Brogniart a utilisé son influence afin de lui apporter de l’aide qu’il avait besoin pour faire face aux tragédies et à le mettre en contact avec des grands spécialistes de cette horrible maladie.

Et il en a évoqué au cours d’une entrevue réalisée au magazine « Télé-Loisirs ».

« Je suis touché par tout ça, j’ai perdu mon père très jeune. Etant parrain de la fondation ARC, qui lutte contre le cancer, je connais le directeur de la recherche de l’hôpital Gustace-Roussy, Fabrice André », a-t-il déclaré.

En fait, le présentateur de Koh-Lanta l’a sollicité pour Bertrand-Kamal et le spécialiste s’est alors mis en liaison avec les équipes médicales de Dijon.

« On a tout tenté. Dès études ont même été faites aux Etats-Unis sur son cas.

Comme me dit Fabrice André, dans le monde du cancer, il faut se contenter de petits victoires », ajoute Denis Brogniart. La nôtre, c’est que je pense que sans ces traitements expérimentaux, Bertrand-Kamal serait parti avant la diffusion du premier épisode. Il n’avait pas vu voir le deuxième car il n’en avait plus la force ».